Table ronde parlementaire virtuelle sur l'électrification rurale et les tarifs des mini-réseaux verts

September 7, 2020

 

La table ronde du 29 Juillet a été soutenue par la Direction Générale de la coopération internationale et du développement (DG DEVCO) de la Commission européenne et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). Ce fut l’occasion pour les parlementaires du réseau du Parlement du Climat de discuter de l'électrification rurale et des tarifs des mini-réseaux avec Mme Irene Calvé Saborit, directrice du développement commercial et co-fondatrice de Sunkofa Energy et les parlementaires du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Djibouti, de la Guinée, du Niger, de la République Démocratique du Congo et du Sénégal.

 

Pour inciter les investissements privés dans les mini réseaux, Irene Calvé Sabori a souligné trois éléments importants: 1) Une volonté politique d'électrifier via le hors réseaux, 2) des règles claires établies pour la protection des investissements du secteur privé en cas de mise en place ultérieure d’un réseau central et 3) l'établissement du tarif. Ce dernier point appartient au gouvernement. Le gouvernement doit décider de la politique de prix tout en prenant en considération que le secteur privé doit récupérer ses coûts. Ces coûts sont les dépenses d’investissements (CAPEX), les frais de fonctionnement (OPEX) et le coût du capital. Le gouvernement a le choix entre un tarif libre, qui reflète les coûts, un tarif national ou encore un tarif national exclusif pour le hors réseaux. Des mécanismes de subvention peuvent également être mise en place. La collaboration entre les autorités et le secteur public est primordiale pour le développement des mini-réseaux dans les pays en voie de développement.

 

Selon les parlementaires, le coût élevé de l'électricité reste le problème principal qui freine le développement des mini-réseaux en Afrique. Seuls les subsides des gouvernements ou des bailleurs de fonds internationaux permettront un tarif abordable pour les populations locales. L'importance de l’implication des populations rurales est également un élément très important pour le succès de l'installation d’un mini réseau dans un village. Les coopératives agricoles, les tontines, les groupements de femmes ainsi que les villages de pêcheurs doivent être impliqués dans le processus afin de d’informer les populations locales des bénéfices qu'apporteront la création d’un mini réseau local.

 

 

____________________________

 

 

The roundtable held on 29th July was co-organised by the Directorate General for International Cooperation and Development (DG DEVCO) of the European Commission and UNIDO. Ms. Irene Calvé Saborit, Director of Business Development and co-founder of Sunkofa Energy and parliamentarians from Benin, Burkina Faso, Djibouti, Guinea, Ivory Coast, Niger, Democratic Republic of Congo and Senegal discussed rural electrification and mini-grid tariffs.

 

To stimulate private investment in mini-grids, Ms Calvé Saborit underlined three elements: 1) political will to electrify using off-grid technologies, 2) clear rules for the protection of private sector investment in the event of arrival of the central grid and 3) tariffs, which are the responsibility of the government. The government must decide on the pricing policy whilst taking into consideration that the private sector must be able to recover its costs. These costs are capital expenditure (CAPEX), operating costs (OPEX) and the capital’s cost. The government has the choice between a free tariff, which represents
the total costs, a national tariff, or an exclusive national tariff for off-grid energy. Mechanisms for subsidies should also be put in place. Collaboration between the authorities and the public sector is essential for the development of mini-grids in developing countries.


According to most parliamentarians, the high cost of electricity remains the main barrier slowing the development of mini-grids in Africa. Only subsidies from governments or funds from international donors will grant an affordable price for local populations. The involvement of rural communities is also a very important element for the success of the installation of a mini grid in a village. Agricultural cooperatives, tontines, women's groups and fishing villages should be involved in the process in order to inform local populations of the benefits of creating local mini-grids.

Please reload

Featured Posts

Virtual parliamentary roundtable on electrification of transport

June 16, 2020

1/10
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags